logo école zéro

L'École Zéro, c'est quoi ?

L’École Zéro est le fruit d’un travail initié dans le cadre du Séminaire Zéro, un espace de réflexion hebdomadaire, créé en février 2020 et autogéré par des étudiant·es de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais, afin de questionner les conditions d’enseignement et de conception de l’architecture.

L’École Zéro a pris corps lors de la fermeture soudaine des lieux pédagogiques, due à la pandémie de COVID-19. Cette situation unique nous a encouragé·es à imaginer un autre lieu d’enseignement, situé en dehors des métropoles où sont généralement implantées les écoles et universités. Cela nous a également déterminé·es à réfléchir aux liens entre notre environnement construit et naturel, et à remettre en cause nos pratiques (artistiques, architecturales, alimentaires, constructives, paysagères, agricoles…) et leur cloisonnement.

L’École Zéro est un lieu de rencontre, de partage, de recherche, de création et d’expérimentation, ouvert à toute personne issue du milieu de l’architecture ou d’autres domaines touchants de près ou de loin à cette discipline. Sans concurrencer ou nier la pédagogie mise en place dans nos écoles, il s’agit d’enrichir cet enseignement par des expériences distinctes et complémentaires.

La première édition à Contigné

Le projet d’une école utopique, pluridisciplinaire et implantée en milieu rural, se concrétisa du 3 au 9 août 2020 à Contigné, dans le Maine-et-Loire, sur la propriété de M. et Mme Millot, initiateur·ices du projet des « Belles Vertes ». Le premier workshop de l’École Zéro rassembla une cinquantaine d’étudiant·es en architecture, design, paysage et arts, venu·es de toute la France, et s’organisa autour de projets et de tables rondes faisant intervenir différents acteur·ices locaux·les.

À la suite d’une exploration collective et d’analyses du site, les participant·es conçurent et réalisèrent différentes structures à échelle 1:1 et interventions paysagères. Afin de donner la possibilité à chacun·e de construire, l’atelier de fabrication de l’École Zéro mit à disposition des outils et des matériaux de réemploi, en donnant une attention particulière aux ressources locales et au cycle de la matière.

2021, Nouvelle édition !

Après le succès de sa première édition, l’École Zéro revient cet été pour prolonger ses réflexions, ses rencontres et ses expérimentations.

L’édition 2021 de l’École Zéro se déroulera du 29 juillet au 8 août. Cette édition sera plus longue que l’année dernière, afin de découvrir pleinement le lieu inédit qui nous accueille et favoriser un maximum de rencontres et d’échanges.

Quiconque intéressé·e de près ou de loin à l'art, l’architecture, l’agriculture, le paysagisme, qu’il ou elle soit habitant·e, étudiant·e, agriculteur·ice, chercheur·euse, élu·e, enseignant·e, artisan.ne... est convié·e à participer à l'École Zéro ! Cette édition sera ouverte à une soixantaine de participants qui pourront s’enrichir mutuellement de leurs différents domaines de pratique.

Le lieu

Richelieu, petite commune d’Indre-et-Loire de 1 678 habitant·es, nous accueille à proximité de ses murs construits au XVIIème siècle par le Cardinal qui lui donna son nom. Après l’édition 2020 à Contigné (49), nous nous retrouverons sur un territoire rural en cours d’urbanisation, entre petites fermes en pierres et grands entrepôts en acier. Violette, habitante de Richelieu, nous laisse la place de déployer notre école rêvée en lisière de forêt.

Nos hôtes

« La Teinturerie c’est avant tout un lieu, caché dans une petite rue, au cœur de Richelieu, "cité idéale" du XVIIe. Un lieu convivial où les gens se retrouvent pour un concert, une exposition, un dîner, différents ateliers. Un lieu d’échange où étudiant·es, artistes, professeur·es se rassemblent autour de projets culturels variés. »

Cette année le collectif d’artistes de la Teinturerie nous invite à partager leurs ateliers et leurs lieux de vie pour créer une École Zéro toujours plus chaleureuse ! La Teinturerie est une association liée à l’école des beaux-arts de TALM (Tours-Angers-Le Mans) promouvant des événements culturels sur le territoire de Richelieu.

Le programme

Cette année, la collaboration entre différents collectifs pluridisciplinaires sera au cœur de l’école pour animer différents ateliers et échanger sur leurs pratiques. Les collectifs formeront des collaborations tout au long de ces dix jours pour donner lieu à une école hybride et partagée entre les savoirs et les disciplines.

  • Le Séminaire Zéro animera des tables rondes entre les élu·es locaux·les, les associations, les agriculteur·ices et les artisan·nes. Ces rencontres nourriront notre compréhension de ce territoire rural en transformation et débouchera sur des excursions pour mieux le rencontrer. Des débats sur la pratique des métiers de l’architecture et du paysage en milieu rural et la pédagogie du “faire” se dérouleront tout au long de la semaine.
  • La Teinturerie de Richelieu accueillera des ateliers d’art autour de la céramique, de la photographie et de la musique dans leur lieu de résidence et sur le site de Violette.
  • Le Collectif Lokal organisera des ateliers de construction pour expérimenter des techniques liées à la terre crue et à la paille. La première de ces réalisations consistera à bâtir un four en terre crue et différents équipements de cuisine pour nourrir toute l’école.
  • L’Atelier MARE, prononcé maré, proposera une initiation à l’expérimentation et au prototypage en matériaux régionaux à travers la réalisation de plusieurs séries d’échantillons en pierre, terre, paille, mycélium, bois brûlé et laine de mouton.
  • Poumtchak studio animera des performances, installations et construction échelle 1 afin d’expérimenter le matériau sonore dans différents environnements.
  • MLAV.LAND proposera un atelier survivaliste d'autodéfense électronique - "Oh! Alexa is dead." - où il sera question de remplacer Alexa par vos restes de barbecue.
  • Marague prévoira un atelier d’édition. Au programme confection de son propre papier et reliure pour fabriquer un carnet.
  • Kandaw créations, le fab textile de Violette, animera un atelier textile et initiation à la couture pour donner une seconde vie aux tissus.
  • Vernacular Records se chargera de proposer des concerts de musique électronique tout au long du séjour dans des scénographies conçues par leurs soins.
  • Niveau Zéro Atelier (NOA), collectif pluridisciplinaire composé de designers et d’un architecte présentera son travail et animera un atelier sur une technique d’extrusion de terre crue, projet lauréat de Faire Paris 2020.

L’édition 2021 de l’Ecole Zéro se terminera par un grand weekend de festivités où les habitant·es des environs et toutes les personnes curieuses seront les bienvenues ! Chaque participant·e est également invité·e à proposer un atelier, une table ronde, une installation, une représentation… s’il ou elle le souhaite !

Participation plein tarif
140€ / pers. (7 jours ou plus)

Participation par jour
20€ / jour / pers.

Cet argent servira à acheter des matériaux, de la nourriture, payer l’essence des transports, louer une sono pour la dernière soirée et rembourser les frais eau/électricité.

Tous les participant·es à l'École Zéro participeront à la préparation des repas.

Un planning sera établi en début de workshop, et des menus végétariens seront concoctés.

Nous nous approvisionnons auprès d’une AMAP locale et des commerçant·es locaux·les.

L'hébergement se fera sur le terrain, en tente ou dans ta cabane.

Chaque participant·e est responsable de son hébergement sur place.

Camion aménagé, gonflable, habitat démontable ou tente 2 secondes, tout est permis !

Une grande outilthèque participative sera mise en place.

Chaque outil sera étiqueté en début de workshop, pour qu’il n’y ait aucune perte.

Chaque élément qui se trouverait endommagé en fin de chantier sera remboursé sur les comptes de l’École Zéro.

Nous contacter

Pour suivre toutes nos aventures, suivez notre compte Instagram.

Pour nous contacter, écrivez-nous à bonjour@ecolezero.com.

Partenaires et remerciements

L'École Zéro n'existerait pas sans le soutien de : la Famille Millot (propriétaire du site de la première édition de l’École Zéro), École Nationale Supérieure Paris-Malaquais, WIP (association des Juniors-architectes de Paris-Malaquais), Café Héloïse (cafétéria associative de l’ENSA Paris-Malaquais et des Beaux-Arts de Paris), Mairie des Hauts d’Anjou, George et Anne Derickxsen (agriculteurs céréaliers bio - Contigné), Guillaume Lainé (agriculteur bio - Villiers Charlemagne), Jean-Marie Lézé (éleveur bovin - Hauts d’Anjou), Matière Grise (association ressourcerie et réemploi de matériaux de construction - Angers), Florian Bertel (peintre - Angers), Scierie Dibon (sciage bois - Corzé), Scierie Belliard (sciage bois - Longuenée-en-Anjou), Marco Assennato (Docteur en Architecture et Philosophie et Maître de Conférence Associé à l’ENSA Paris-Malaquais), Marion Chapon (Architecte DE), Magdalena-Laëtitia Ndiki-Mayi (Architecte DE et aspirante anthropologue).